Campagne Rosange Jimegni

ROSANGE, LAURENT, JEAN ET JEAN-MARIE, BIENTOT DEUX MOIS DEJA ! NE LES OUBLIONS PAS

Nous sommes le Mercredi 29 janvier 2020 à la gare routière de Bangangté, chef-lieu du département du Ndé, région de l’Ouest. Quelques militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC)  parmi lesquels Rosange  Jimegni, Jean Fonga et Jean Marie  Kamtchouang  discutent avec les populations  sur le bien fondé qu’il y’a à ne pas prendre  part au double scrutin législatif et municipal du 09 février tant que la paix n’est pas revenu dans les régions Anglophones et tant que les Camerounais n’ont  pas un nouveau code électoral consensuel tant attendu.

Rosange Jimegni En campagne de Sensibilisation dans le Nde

Autour de 14h et sur ordre du Préfet, du Maire et d’autres hauts dignitaires du régime RDPC-Biya de la ville de Bangangté, le commissaire de police Julien Aimar Mevo Atangana est dépêché sur le terrain avec une escouade de Policier et procède à l’arrestation de Rosange, Jean et jean Marie. 

Dans la même soirée et alors que les trois militants de l’Opposition étaient retenus et auditionnés au commissariat de Bangangté, Papa Laurent Mbienda, Responsable local du MRC et ancien  Prisonnier Politique du Régime Biya, venu s’enquérir de leur situation se fera également appréhendé et jeté en cellule par le même commissaire Julien Mevo Atangana.

Papa Laurent Mbienda en campagne de Sensibilisatio a Bangangté!

Le  4 février 2020, Rosange Jimegni, papa Laurent Mbienda, Jean Fonga et Jean Marie  Kamtchouang  sont déférés devant le procureur auprès du tribunal de première instance de Banganté, Monsieur Jean Yves Abessolo, où ils ont été inculpés et placés sous mandat de détention provisoire à la prison de Bangangté pour «rébellion et fraude électorale».

Le 6 février 2020 a lieu le premier procès au tribunal de Bangangté , Alors que l’on s’attendait donc à la libération tout au moins conditionnelle des quatre militants de l’opposition, le Président du Tribunal, Monsieur ONDOUA NDO Olivier, annoncera le renvoi du procès au 12 mars 2020.

Le 12 mars dernier, Le juge rejetait à nouveau  la demande de mise en liberté provisoire et l’affaire fut  reportée au 26 mars.

Le Mouvement Je Suis Kamto lance la campagne pour la libération de Rosanje, Laurent, jean et jean marie. Bientôt deux mois qu’ils sont dans les geôles de la tyrannie ! Ne les abandonnons pas.

Vous pouvez contribuer pour les soutenir ici :

Paypal
https://www.paypal.me/JeSuisKamto

Cagnottes

Paypal (Par Roro)
https://paypal.me/pools/c/8nCESb39f8

Facebook (Par Sylviane)
https://www.facebook.com/donate/2503221586558574/3888546771170662/